Articles, Blog

La Coopérative, une solution logique à l’Agriculture de Demain


Bonjour je m’appelle Benjamin Arcusi et
je suis la troisième génération de vignerons dans ma famille sur Vacqueyras J’ai 38 ans, je suis père de deux enfants
et j’ai fait tout autre chose avant de devenir vigneron. Moi qui disait tout le temps “Je ne ferais jamais ce métier” Parce-que c’est pas tous les jours facile Et ça dépend principalement de la météo et ça, ça me faisait peur. Et lorsque mon père est passé à la retraite, la question s’est posée de la reprise de l’exploitation. Et de par l’histoire qu’on a inscrite
dans le village L’envie m’est venue de reprendre
l’ensemble du vignoble. On avait un ouvrier avant et mon père faisait l’administratif. Et moi je me suis toujours dit je veux être la tête et les mains. Donc aujourd’hui je suis seul sur 11 hectares sur Vacqueyras Principalement sur cette appellation et j’aime mon métier. Le choix la coopérative il est primordial pour moi. Je considère le travail toujours en équipe malgré le fait que je sois seul sur mes 11 hectares. Mais c’est l’entraide en fait. Ce qui est intéressant et les
points forts de la coopérative c’est cette famille et le fait qu’on
puisse s’aider entre vignerons, le fait qu’on puisse avoir des tas de ressources
techniques, professionnelles, communication… Et vraiment le choix de la coopérative pour moi, il a toujours été évident. La coopérative est née
d’un projet d’alliance Entre des familles de vignerons des villages de
Beaumes de Venise et de Vacqueyras Et aujourd’hui, moi je trouve qu’au niveau de la conjoncture, ça a tout son sens. En terme de production, aujourd’hui il y a beaucoup de questions qui se posent en agriculture. On nous met face à nos responsabilités Et moi, je suis papa de deux enfants : une
petite fille de 7 ans et un grand garçon de 9 ans. Et ils me posent des questions Ils me posent des questions sur “comment tu fais ?” “Quels produits tu utilise ?” Et quand je suis arrivé, j’étais sur une exploitation dite “conventionnelle” Conduite en agriculture “raisonnée” depuis de nombreuses années. En raisonnée, chaque traitements doivent être justifiés. On applique seulement un produit quand la maladie risque d’être présente ou est déjà présente On ne le fait pas systématiquement alors que la vigne est saine. Et depuis que je suis arrivé en 2014 J’essaie d’apporter de la jeunesse dans ma façon de cultiver mes vignes Et j’ai donc fait le choix dernièrement
de désherber mécaniquement et d’utiliser des produits de biocontrôle pour baisser mes intrants dans la vigne Je pense que c’est de notre responsabilité
d’essayer de faire de notre mieux Pour préserver au maximum
l’environnement. Je voudrais inviter les amateurs de vin à venir découvrir l’ensemble de la gamme de Rhonéa Et de discuter avec notre oenologue, les gens qui vous accueille au caveau Et aussi les vignerons lors des des sorties
que nous organisons Avec certains clients et amateurs de vin dans les vignes de nos vins. Je voudrais qu’on échange sur nos vins et de nos pratiques. On a longtemps été montré du doigt en disant que “la qualité n’était pas au rendez-vous” “Vous mélangez un peu tout” Je vous invite à gouter nos vins et à nous donner votre avis Parce-qu’en fait la coopérative c’est aussi réunir de nombreux savoir-faire et de très belles qualités de raisin et de nombreux
terroirs et du coup pouvoir proposer un beau panel de vins et les coopératives sont très exigeantes. Je suis vignerons et les gens sont
surpris parce-qu’ils croient qu’on amène du raisin Comme ça, de façon facile… Qu’on mélange tout…Et ça se passe pas du tout comme ça. Les coopératives sont très regardantes sur ce qu’on amène Nous sommes contrôlés en amont, en aval, pendant les vendanges notamment Et ça, c’est pour faire des vins de qualité. Des vins gourmands, des vins riches. Et qui témoignent de notre terroir. Ca sera un beau millésime. Je suis certain que ça sera un bon millésime. On a tout ce qu’il faut. Et surtout, un état sanitaire : IRRÉPROCHABLE cette année avec des grappes vraiment très saines

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *