42 Comments

  1. DirtyBiology

    J'ai créé cette série avec Arte et NES, des gens qui ont produit Chroma (Karim Debbache), Nota Bene, etc. Sur la chaîne du Vortex, il y aura beaucoup de gens très stylés (Axolot, C'est une autre histoire, Hygiène Mentale, et bien d'autres), et je vous recommande fortement d'aller vous y abonner pour suivre tout ça ! Première vidéo ici : https://youtu.be/qXq4s1_EBwk
    N'hésitez pas à partager votre ressenti sur ce type de projets en tout cas !
    kissoukissouabontwadonnedésousurtipilacheunoucebleu

    Reply
  2. Nakor le cavalier bleu

    Pourquoi être passé du chasseur-cueilleur à l'agriculture ? Eh ben…. Pour dégager des excédents de nourriture plus importants ?

    Reply
  3. Bruno Severs

    L'agriculture a été pendant très longtemps la pire idée que l'humanité ai jamais eue. Récemment remplacée par les Croks ! XXL ! 😀

    Reply
  4. Pierre-Antoine Winter-Samary

    L’adoption de l’agriculture a permis l’ « avantage » évolutif suivant: nous sommes aujourd’hui 7 milliards.
    Alors oui, c’est au détriment de notre environnement, et donc potentiellement de nous-mêmes également.
    Sinon une autre question qui me taraude.
    Si le statut de chasseur-cueilleur était si bénéfique, pourquoi l’avoir abandonné?
    Surtout s’il apportait le confort de ne pas beaucoup travailler. Je ne comprends pas pour quelle raison d’aussi larges portions de l’humanité se serait infligée l’extrême rudesse de la vie d’agriculteur s’il n’y avait pas d’impérieuses raisons.
    Quelles sont les données à ce sujet?

    Reply
  5. Le Temps de Cerveau Disponible

    On a pas fait de l'agriculture par vu de l'esprit, mais par adaptation : la masse de la population était trop importante et les proies se raréfiaient déjà , l'homme est à l'origine de l'extinction de 90 % des grands mammifères de l'époque, il fallait bien bouffer autre chose.

    Reply
  6. ANGIE B

    Bravoooo Léo pour cette chaîne parfaite, version améliorée grâce à l'apport des colocs (excellents) , mais Pourquoi tu l'as quittes ??? Félicitations pour la collaboration avec ARTE ! Des bisous

    Reply
  7. jean roger

    faut arrêter avec Realmyop! Il apparait partout en ce moment! L'interview de l'antropologue est hyper cutée, c'est assez pénible on dirait que les mots ont été réagencés pour faire des phrases. Je suppose qu'il a fallu raccourcir, mais ça fait bizarre

    Reply
  8. startiflex

    De nos jour, et surtout au usa, il y a des gens qui sont dans le délire du survivalist, et beaucoup de gens ce moque d'eux, alors que leurs évolutions ne sera pas la même, do'c leurs descendance sera plus forte, et aussi un autre avantage, si il vient à y avour un effondrement de la société, ou un cataclysme, il serrons capable de survivre seule. Ce qui selon moi, c'est la classe. 😎 😁

    Reply
  9. samfrance98

    L'agriculture et la domestication des animaux ont permis le boom de la population mondiale, on ne pourrait pas être tous chasseurs-cueilleurs de nos jours

    Reply
  10. Tsunami! :o

    4:20 Beaucoup d’animaux ne peuvent plus se défendre car ils ont été sélectionné pour être inoffensifs.
    Le problème n'est pas la "sélection" au sens général du terme, c'est simplement la fonction de sélection utilisée. Les traits n'ayant pas d'impacte sur la sélection de l'individu vont avoir tendance à diverger ou même, dans le cas ou le dit trait prend des ressources, à disparaître au profit des traits qui profitent à la prolifération des gènes.

    Reply
  11. R BR

    Cette vidéo est nulle, sens propre. Le blé a perdu sa capacité de semence automatique justement parce qu'elle etait recherchée par les agriculteurs, car si les graines tombent par terre il devient quasi impossible de toutes les ramasser alors que si elles restent dans l'epis elle peuvent etre recoltées et mangées. Vous ne presentez pas de realités historiques mais bcp de blabla et pas de science. Dommage

    Reply
  12. Jules H

    En fait j’ai l’impression de relire Sapiens ahah le livre traite exactement du même sujet et pose également la même question du pourquoi

    Reply
  13. Pierre MUNIER

    💡 Merci pour ces vidéos aussi clairs qu'éclairantes ! 💡

    Y aura t il une vidéo sur les plastiques et Polymères en tant que matériau et leur non-sens existentiel et dangerosité 😜 ?

    Bravo encore !!!

    Reply
  14. Louka Maréchal

    Salut Léo, je vous trouve un peu citadins pour le coup…
    On dirait une carte postale de la vie sauvage ou de la vie de chasseur-cueilleur. Tu sais, avec le petit rayon de soleil qui fait bien..?
    Non, plus sérieusement, et le confort alimentaire ? Non ?… Ca ne rentre pas en ligne de compte ?
    Pouvoir manger des choses qui sont bonnes en goût, et variées : pouvoir manger ce dont on a envie, car besoin ; et non pas ce qu'on a.
    C'est une presque nécessité, et un confort indéniable !
    Si le choix alimentaire n'existe pas, alors on est pas très loin de la survie.

    Et vous savez, quasiment toutes les plantes que nous consommons proviennent d'ailleurs dans le monde :
    – Les pommes de terre et le maïs ; les poivrons/piments, tomates, courges/cougettes et même les pseudo-céréales (les amaranthes : le quinoa, ou encore le chia par exemple) viennent d'Amérique de Sud, et plus particulièrement des Andes.
    – Les topinambours et tournesols viennent des plaines d'Amérique du Nord.
    – Les carottes proviennent d'Iran. Les céréales comme le blé et le seigle viennent d'Irak et Turquie (et ont donné par leur hybridation le blé cultivé contemporain).
    – Les melons d'Afrique
    – La pomme, la poire et les nashi ; la pêche, l'abricot et les prunes ainsi que les groseilles viennent d'Asie. Sans oublier les concombres/cornichons, les choux, navets/navettes, (Brassica rapa), qui ont donné par croisement avec Brassica oleracea les choux-navets rutabaga et le colza…
    Et j'en passe…

    Nous français, et pays voisins, il nous reste : les panais, les cerises et la vigne, myrtille et les châtaignes… Peut être le cassis..?
    Cherchez, moi je n'en trouve pas bien d'autres.
    Il n'y a aucun féculent les 3/4 de l'année. Il faut avoir un vrai régime d'Inuit !

    Et sans agriculture, alors pas d'amélioration des plantes ? Alors on ne peut pas manger ce que l'on veut, pas non plus dans les quantités dont on a besoin, et en plus des aliments ne sont pas bons d'un point de vue gustatif…
    C'est triste la vie de chasseur-cueilleur moi je trouve…

    Si tu n'es pas d'accord, alors mange une cerise griotte.
    Dans un premier temps tu feras un peu la grimace… C'est normal, c'est acide.
    Mais ensuite, imagine t'en nourrir. Et encore, c'est la belle période ! Le temps des cerises comme on dit. Le reste du temps c'est régime feuillage , et alors si tu croquais dans une laitue sauvage ou un pissenlit, ta tête serait belle encore une fois !
    Je me passerais de te parler des bourgeons de chêne.
    …Il doit y avoir une corrélation entre le bourgeon de chêne et la laitue… Ils se sont certainement naïvement dits qu'ils pourraient se passer de chêne si ils faisaient pousser assez de laitue pour ne manger que ça. Et alors quand ils ont vu qu'ils pouvaient avoir un impact sur la qualité et la quantité des laitues… Tu penses que les bourgeons de chêne, ils n'en voulaient plus !

    Il faut avoir mangé des plantes sauvages pour vite s'apercevoir que l'amertume, l'acidité et le côté âpre sont des goûts présents partout dans la nature.
    Les plantes cultivées n'ont pas été choisies par hasard.

    Et alors pour la chasse, parlons en de ce régime d’Inuit…
    Dans la grotte Chauvet en Ardèche, sur les murs sont peints grands félins, rinocéros, ours et loups, eux, exterminés au fil du temps pour sécuriser le territoire, ok. Et encore que le rino, ça doit être bon.
    Mais les chevaux sauvages, aurochs et bisons, les caribous, les rênes et les mammouths ? Ils sont passés où ?
    J'habite en Ardèche, j'en ai jamais vu…
    …je pense qu'ils les ont tous mangés.
    ;-]

    Bref c'était mon coup de gueule 😀

    Reply
  15. Scarlett 1st

    Sauf que l'agriculture a également permis l'explosion de l'intelligence et de la population. Les chasseurs cueilleurs avaient beau être en meilleure forme physique, leurs groupes étaient restreints et ils avaient besoin de migrer régulièrement après avoir épuisé les ressources d'un territoire (environ 20 km²). Toutes les civilisations de chasseurs cueilleurs ont progressivement disparu face aux civilisations supérieures d'agriculteurs. Il suffit de regarder les amérindiens : les populations européennes implantées au Canada ont considérablement grandi, contrairement aux indiens nomades ou semi-sédentaires qui n'ont jamais dépassé quelques centaines de milliers d'individus. Alors c'est sûr que lorsqu'on se base sur les "valeurs abrutissantes du travail" et la "fragilité physique" l'agriculteur paraît pourri. Mais le constat est là : les populations de chasseurs cueilleurs ont pour leur quasi totalité évolué en agriculteurs ou pillards devant la profusion de biens produits par les sédentaires. La vidéo ne prend pas en compte un point essentiel qui est la concurrence entre groupes humains et la sécurité que ces derniers peuvent s'attribuer en se sédentarisant. Non l'agriculture n'est pas la pire invention de l'humanité. Elle a demandé des sacrifices et de la réflexion. Idée insupportable…

    Reply
  16. Arthur Petit

    Salut, tu t'es bien documenté sur le sujet, mais il y a quelques points qui ne sont pas tout à fait juste. Je suis en Bts production horticole, et dans mes cours, mais aussi dans la plupart des ouvrages que je peux lire en ce moment, on parle d'agriculture durable. C'est à dire, l'agriculture jusqu'à présent a beaucoup d'inconvénients notamment la penibilité du travail et l'impact environnemental. Mais le mouvement qui a été lancé par Bill mollison (entre autre) prône une agriculture durable qui respecte son environnement en gardant en bonne santé l'agricultureur et qui est viable économiquement. Ainsi je trouve très réducteur, et pas très judicieux de nommer ta vidéo comme ça.
    De plus je voudrais revenir sur l'histoire du blé. Ce n'est pas la plante qui s'est adapté à nos besoins, mais nous qui avons sélectionné et créé des variétés des plantes plus productives dans un souci de rendement. La plupart des plantes que tu manges ont été créé de cette manière, même les variétés anciennes.
    Bref, je te conseille deux chaînes françaises sur l'agriculture du vivant pour approfondir le sujet et j'espère te faire changer d'avis sur la question: ver de terre production et Maraîchage sol vivant. Bon visionnage 😉

    Reply
  17. Etnikal Psytrance

    Moué le titre est vachement accrocheur par rapport au propos (qui reste intéressant). Il est clair qu'il ne s'agit pas "d'une erreur" et encore moins "de la pire erreur de l'humanité" …

    Reply
  18. Nina Hutt

    Le sujet est très important à aborder, mais effectivement il manque beaucoup d'éléments de réponse! Pour celles et ceux que ça intéresse, je recommande fortement le livre "Sapiens, une brève histoire de l'humanité" qui explique très très bien comment l'agriculture a rendu les humains plus vulnérables aux aléas climatiques (car a réduit la quantité d'espèces consommées, les années où pas de blé = famine alors que "dans la nature" il y a toujours des espèces qui s'en sortent mieux que d'autres quand le climat change), moins bien nourris (alimentation basée presque uniquement sur les céréales et la viande = carences et problèmes de santé), a augmenté la population (car les bouillies de céréales données aux bébés ont permis de les allaiter moins longtemps, conséquence les femmes retombaient enceintes plus vite, donc il y avait plus de bouches à nourrir, donc il fallait constamment mettre en culture de nouvelles terres). Donc en gros on voulait plus de céréales pour nourrir plus de bébés qui allaient servir à cultiver plus de céréales. On a donc lancé l'humanité dans un engrenage dont on est toujours pas sortis : produire plus pour avoir plus, mais être de plus en plus nombreux à se partager les richesses, et effectivement une grande partie de l'humanité ne mange toujours pas à sa faim malgré les "miracles" de l'agriculture qui permet de produire assez de calories pour nourrir tout le monde. Yuval Noah Harari, l'auteur du livre dont je parlais, explique que les céréales ont domestiqué les humains bien plus que l'inverse, et qu'elles nous ont complètement rendus dépendants, en plus d'avoir colonisé toute la planète. Donc si vous avez trouvé la vidéo intéressante mais incomplète vous savez où chercher plus d'infos 🙂

    Reply

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *